Quel est le piège dévastateur de votre gestion de temps ?
Gestion de temps

Quel est le piège dévastateur de votre gestion de temps ?

par louisbelleau | mars 29, 2024 | Gestion du temps

As-tu déjà regardé ton calendrier en te demandant « Pourquoi j’ai accepté cela? »  Ça me causera probablement un problème de priorité avec ma gestion de temps. Oui, moi aussi ça m’arrive.

Il y a quelque temps, j’ai travaillé avec un homme d’affaires de la région de Montréal pour l’assister dans le montage d’une nouvelle entreprise.  Mon rôle en était simplement un d’appui au redressement de l’entreprise, une start-up. Il avait été particulièrement inspiré par mon coaching en tant que mentor, mes méthodes et mon matériel d’une manière que je ne l’aurais jamais imaginée. Il adorait mon message, mes expériences d’affaires et l’impact positif que je lui avais transmis par le passé dans ses autres projets.  Selon lui, c’était exactement ce qu’il souhaitait poursuivre dans un cadre différent.

Étant ingénieur, il était habituellement préoccupé par l’exécution technique, le modèle d’affaires SAAS, plutôt que par mes valeurs et mes principes d’affaires. Il me faisait miroiter les possibilités et embellissait la situation. Un peu naïvement, j’ai même injecté des fonds dans les affaires sans me méfier.

«Tu serais fantastique en tant que coach-mentor d’affaires chevronné pour moi et ma nouvelle associée,» m’a-t-il dit. Acceptant avec reconnaissance, j’ai acquiescé en disant que c’était une excellente idée.

Toutefois, les choses se sont gâtées dans leur relation. Le projet, c’est poursuivi sans lui et, par souci envers l’associée délaissée, le travail intense de redressement dû commencer.

L’intervention qu’il m’avait proposée se liait à mes objectifs : être un architecte de changement positif dans le monde entrepreneurial.

Une gestion de temps et de priorité à rattraper.

Priorité et rattraper, urgence

Priorité, rattraper, temps, obligations, urgence, calendrier, important, retard, projet, participer

Un trimestre plus tard, je tente de me replonger dans mes autres obligations urgentes et importantes, je regarde mon calendrier et c’est maintenant moi qui prends du retard.

Un pincement au cœur ! Une boule dans mon estomac se forme et je me demande pourquoi j’ai accepté cela.

La même chose se produit lorsque des personnes que je connais me demandent d’apporter mon support dans certains de leurs projets ; que ce soit pour la relecture d’un de leurs nouveaux livres et le commenter. Dans le but de participer à leurs réflexions stratégiques ou leur écrire une recommandation. Puis le temps arrive sur mon calendrier et je me demande : « pourquoi j’ai accepté ça ! »

Ou encore, en parlant avec un entrepreneur que je viens de rencontrer, il me suggère que nous devrions nous retrouver lorsque je serai en ville plus tard durant la saison. Ensuite le temps arrive et là, sur mon calendrier, je me demande : « pourquoi j’ai accepté ça ! »

Vous vous reconnaissez dans tout cela? Oui, cela nous arrive à tous.

Quelle est la question qui améliore la gestion de temps, vous sauve du temps ?

J’ai finalement trouvé une seule question qui me sauve la vie et améliore la gestion de temps que j’ai en ma disposition. Au moins, elle m’assure de conserver une certaine maîtrise de mes énergies. Cela me permet de mieux contrôler mon style de vie.

Je vous la transmets dans l’espoir qu’elle vous aide.

Vous devriez vous demander : « dirais-je oui à cela si cette obligation était pour demain, compte tenu de tout ce que j’ai en cours? »

Sérieusement ; pourriez-vous et voudriez-vous dire oui si c’était exécutable demain? Votre système de gestion de temps vous le permet-il?

Gérer les demandes de dernière minute.

Par exemple, il y a quelque temps, je parlais avec l’un de mes proches associés. Il m’a alors demandé si je voulais participer à un webinaire avec de nombreux acteurs majeurs dans le giron entrepreneurial. Le but était pour partager mes idées sur l’évolution de l’accompagnement des entrepreneurs au Québec. Plusieurs invités étaient des noms bien connus.

Le défi était que cette activité se passerait dès le lendemain. Dans ce cas spécifique, j’ai volontiers réorganisé mon emploi du temps pour être disponible. Si cela avait été planifié 6 mois plus tôt ou pour demain, j’aurais dit oui, de toute façon. Voyez-vous la différence? Parfois, vous devez être vite sur vos patins et réorganiser votre gestion de temps en fonction des opportunités qui se présentent.

Même chose, si un ami d’affaires me surprend en m’informant qu’il sera en ville demain. Je réorganiserais volontiers mon emploi du temps pour dîner avec lui. Que cela ait été annoncé 6 mois à l’avance ou pour le lendemain. Vous comprenez la différence maintenant?

Donc, avant de dire oui à quoi que ce soit, que ce soit dans 6 mois, l’année prochaine ou demain, demandez-vous cette question, la « question qui sauve » : Si c’était pour demain, est-ce que je dirais « oui »?

Si ce n’est pas le cas, c’est un non immédiat, peu importe la période pour laquelle cela pourrait être planifié dans le futur. Vous comprenez, n’est-ce pas ?

Cela devrait être non négociable puisque votre productivité en dépend.

Non négociable, refuser

Non négociable, refuser, décliner, obligation, futur, demande, entrevue, décision, temps, réalité, constat, impact

Quand vous acceptez quelque chose qui est lointain, le poids de l’obligation n’est pas perceptible. C’est encore loin dans le futur.

Le futur lointain crée ce que j’appelle une « distorsion trompeuse de la réalité«.

Vous ne ressentez pas le poids de l’obligation dans le présent pour quelque chose qui est éloigné dans le futur. Mais entre le moment où vous prenez la décision et le temps de son exécution, cette réalité vous frappe et là, vous faites le lourd constat de l’impact de votre ‘’Oui.’’

Cela affecte votre gestion de temps si vous acceptez ce type de demande régulièrement.

C’est lorsque vous vous êtes engagé antérieurement et que le moment arrive enfin que vous subissez vraiment l’effet boomerang.

La seule façon de ramener la priorité, la valeur votre choix de cette décision dans la bonne perspective et dans le bon focus, c’est à travers la « question qui sauve » : Si c’était demain, est-ce que j’accepterai, dirais-je oui? Dans tous les autres cas, dites « non ».

À plusieurs reprises, apprendre à arrêter pour me questionner, au moins un minimum de temps, m’a tiré d’affaires dans la vie. Cette question « sauvetage» a eu de l’effet sur ma concentration, ma productivité, mon énergie et mes ressources. J’ai économisé mes forces et conservé ma vitalité en m’offrant un style de vie.

Comment vous assurez d’usage maximal de votre gestion de temps et de vos ressources ?

C’est une excellente manière de filtrer l’accessoire de l’important. J’espère que cette tactique vous aidera de la même manière qu’elle m’est utile.

Rappelez-vous simplement ce point : chaque fois que vous dites oui à quelque chose, vous dites aussi non à d’autres choses que vous auriez pu faire autrement. Peut-être cela consiste à allouer votre temps, vos énergies et vos ressources à un projet plus important. Avec quelque chose créant un plus grand résultat.

Sûrement aurez-vous réussi à protéger du temps précieux sans aucune autre obligation lourde en prenant une autre direction que celle de jouir de moments avec vos enfants ou votre famille ?

La prochaine fois que vous envisagez de dire oui alors que vous devriez probablement refuser, peu importe les enjeux, assurez-vous de vous demander « Si c’était demain, est-ce que je dirais oui? Dans la négative, vous savez ce que vous avez à faire, dites simplement « non ! ».

J’aimerais bien que vous me partagiez en privé, une de vos expériences de « oui » que vous avez regretté lorsque le moment fatidique est arrivé.

En lisant vos exemples, je pourrais apprendre de vos leçons afin que je ne répète pas vos erreurs.

J’ai hâte de vous lire.