Comment choisir un coach-mentor pour le succès d’un entrepreneur ?
coach-mentor

Comment choisir un coach-mentor pour le succès d’un entrepreneur ?

par louisbelleau | Décembre 27, 2023 | Mentorat

Le succès d’un entrepreneur s’apprend ailleurs que dans les bouquins. C’est pourquoi, travailler avec un coach-mentor d’expérience apporte beaucoup au succès de l’entrepreneur. Puisque, derrière un projet d’entreprise, il y a d’abord un humain, et ce, peu importe le secteur d’activité commercial ou l’âge de l’entreprise.

Choisir un coach-mentor pour obtenir des conseils judicieux

De nos jours, disposer d’un tas de renseignements rapidement est tellement facile. Questionner Google pour savoir comment faire ceci, comment faire cela est un jeu d’enfant. Même pour obtenir des conseils, pour comprendre un phénomène ou pour apprendre sur un sujet, c’est devenu coutume.

L’accès à des renseignements n’est plus vraiment un grand défi, à moins qu’ils s’agissent de détails stratégiques bien cachés ou confidentiels.

Pour les entrepreneurs, les défis relèvent plutôt de pouvoir agencer toutes ces données. Dans le but qu’elles s’alignent sur les objectifs de l’entreprise. L’entrepreneur doit aussi mettre de l’ordre et conserver un contrôle autant sur les opérations que sur soi-même. Cela représente un challenge de taille aujourd’hui plus que jamais.

Le succès d’un entrepreneur et de son entreprise dépend de plusieurs facteurs.

Parmi eux :

  • La motivation,
  • La vision,
  • Une gestion des ressources,
  • Le réseau de contacts,
  • Le financement,
  • La mise en marché, etc…

Tous ces éléments sont indispensables pour réussir. Mais aujourd’hui je voudrais mettre l’accent sur un facteur de succès. Celui-ci qui commence à grandir en popularité, bien qu’il ne soit vraiment pas nouveau. C’est l’importance d’avoir un coach-mentor expérimenté.

Un coach-mentor, c’est la bougie d’allumage du succès !

Mentorat, entreprise, succès

Mentorat, entreprise, succès, coaching, statistiques, avantage, entrepreneur, chiffre d’affaires

Les entrepreneurs qui ont un coach-mentor ont un avantage sur ceux qui n’en ont pas. Ceux qui en ont un, ont un succès plus élevé que ceux qui n’en ont pas. Dès 2011, les statistiques québécoises démontraient que 75 % des entreprises mentorées avaient franchi le cap de 5 ans contre que 34 % seulement sans mentor. Parmi les entreprises mentorées, 78,4 % sont encore en activité et 66 % ont connu une hausse de leur chiffre d’affaires. Dans Les Affaires (L’Action, 05 mai 2022) on constate que ces proportions tiennent toujours.

La différence entre le Coaching et le Mentorat

On me pose souvent la même question durant mes rencontres d’introduction « Quelle est la différence entre le coaching et le mentorat ? » Certains soutiennent que l’un est supérieur à l’autre et vice-versa. Bien que je reconnaisse qu’il existe des différences, j’exerce les deux en même temps et m’adapte au besoin dans mes interventions privées.

J’aime comment J. Maxwell présente les choses dans son livre « La vraie récompense du leader ».

Le coaching est centré sur les compétences, s’aligne sur des directives à suivre dans un court terme. Il est bien structuré et impose une programmation. C’est une activité orientée sur le « Savoir Faire » et s’inspire davantage d’un entrainement.

Le mentorat envisage la vie dans son ensemble et le cadre de réalisation est plutôt informel laissant plus de place à la spontanéité (moins structuré). Ne visant pas nécessairement l’apprentissage d’une compétence particulière à court terme, le mentorat laisse place à l’apport de conseils sur un plus large spectre d’applications. Ainsi, le mentor peut proposer une acquisition de connaissances plus improvisée. Le but est de former et non pas d’entrainer pour accompagner l’apprenti dans sa transformation puisque le cheminement est sur le long terme. On parle davantage d’accroitre le « Savoir Être » de l’autre et non pas développer un savoir-faire nécessairement.

Ce concept est parfaitement aligné avec mon intervention privée de coach-mentor et reflète ma pensée. Mon but est d’aider le leader, l’entrepreneur ou l’intrapreneur à passer à un niveau supérieur du point de vue personnel et professionnel puisque les deux sont indissociables.

Cinq critères pour choisir un bon coach-mentor

L’écoute active dans un climat de confiance

Coach, écoute active

Coach, écoute active, bienveillant, confiance, intention, comprendre, communication, expérience, expertise

C’est par une écoute active, attentive et bienveillante dans un climat de confiance que l’approche peut rapporter des fruits. Stephen R. Covey à ce sujet nous fait une excellente mise en garde sur l’intention derrière l’écoute d’un bon coach-mentor: « La plupart des gens n’écoutent pas avec l’intention de comprendre, ils écoutent avec l’intention de répondre. »

L’époque épique que nous vivons apporte son lot de difficultés. Nous sommes dans l’air des communications, mais souvent les échanges se sont déshumanisés. C’est un fait que les gens communiquent sans s’écouter. Oui, beaucoup de gens communiquent, mais vraiment très peu connectent. C’est une denrée rare et précieuse que d’avoir dans son parcours d’entrepreneur (intrapreneur) une personne qui fait le cadeau de son temps, de son partage d’expérience. Il donne accès à son bagage de vie, la richesse de ces expertises, propose des trucs et des astuces. Exceptionnellement, il peut même devenir une source de contacts. C’est tout un atout qu’un coach-mentor ouvre son esprit, son cœur et se rende disponible à son apprenti.

L’expertise acquise dans son parcours d’entrepreneur

Personne ne peut être bon partout et en tout. C’est pourquoi à mon avis, un seul mentor est limitant dans le processus de développement de l’apprenant. Toute personne a des domaines dans lesquels elle est moins perspicace. L’aide qu’apporte un coach-mentor est essentiel pour aller plus loin et se rapprocher plus vite du succès recherché.

Le coach-mentor et son protégé (apprenti) doivent avoir des points en commun, partager des valeurs et des principes de vie qui se rapprochent afin d’être capable de communiquer, de développer un niveau de confiance (confident). Par moment, le coach-mentor devra pouvoir s’adresser à son protégé pour qu’il réalise ou fasse des prises de conscience moins agréable, mais nécessaire à entendre tel qu’un défaut ou un manque.

Le mentorat n’est pas un concours de popularité. Si un mentoré vise à améliorer ou changer une situation, une attitude, un comportement, il doit accepter de recevoir ces critiques qui se veulent constructives. L’amélioration se fait rarement dans le confort. On doit s’étirer dans une nouvelle position qui nous est encore inconnue jusque-là. Pour atteindre un autre niveau, il est courant d’avoir à surmonter des défis. Relever la barre du succès d’un cran requiert des efforts. Le coach-mentor doit donc être suffisamment armé et expérimenté pour dire ce qui doit être entendu avec jugement et nuance, bien entendu.

Toutefois, ne me méprenez pas, les messages devront être adaptés au caractère (personnalité) du protégé, devront guider ses choix, être entendu avec des mots bienveillants, dans les circonstances et au moment propice. C’est là où la sagesse et l’expérience du coach-mentor fera une différence dans l’évolution de l’apprenti.

Le partage des connaissances

Partage des connaissances

Partage des connaissances, leader, apporter, valeur, conseiller, soutenir, démarche, entrepreneur, succès, échecs

Il est gratifiant d’apporter de la valeur à un leader. Pour le coach-mentor, ces actions rapportent de la valeur et il sait que cela se démultipliera dans l’organisation.

Le coach-mentor est là pour accompagner, conseiller et soutenir l’apprenti dans une démarche entrepreneuriale. Il est une source d’expériences, d’anecdotes, d’histoires de succès et d’échecs (surtout). Cela représente une mine de renseignements précieux et se transforment souvent en conseils avisés. Le coach-mentor est un interlocuteur privilégié avec qui vous pouvez partager vos idées, vos projets, vos doutes, vos peurs et vos inquiétudes dans un esprit de confiance.

Comme protégé, orienter vos discussions avec franchise, transparence, honnêteté et humilité. À ce moment, le coach-mentor devient un merveilleux guide pour identifier les facteurs clés de succès. Ainsi, il fait éviter les erreurs qui pourraient nuire à la réalisation des objectifs de l’apprenti.

Pour celui qui apprend, l’écoute des erreurs courantes à éviter devient un outil de propulsion de son entreprise. Le cumul des expériences devient un précieux atout et rapporte des gains intangibles si le protégé est attentif, les exploitent en les mettant en pratique. Rappelez-vous que l’expérience est la somme des erreurs d’une personne, mais que la sagesse est la somme des erreurs d’un autre dont on profite. Cela évite de tomber dans une multitude de pièges, ce qui signifie beaucoup de temps et d’argent sauvé.

Le réseau de contacts

Pour que la relation se transforme en bénéfice pour le protégé, le coach-mentor doit avoir à cœur le succès de son mentoré. Dans le fond, ça se résume à s’intéresser à part entière à la personne, i.e. l’apprenti.

Dans certains cas exceptionnels, le déroulement de la relation entre le coach-mentor et son protégé atteint un très haut niveau de confiance et de respect. Cette manifestation peut se concrétiser par l’ouverture d’une porte pour un contact, une mise en relation pertinente, une communication privilégiée qui élargissent le réseau relationnel du protégé. Bien sûr, qu’il s’agit de cas particulier qui demande, au préalable, un long cheminement entre mentor-apprenti. C’est la cerise sur le gâteau.

La connaissance est importante pour réussir. Mais ce qui importe le plus c’est qui l’on connait qui nous relie au succès.

Robert Kiyosaki l’exprime ainsi : « Les personnes les plus riches du monde regardent pour bâtir et construire un réseau et les autres cherchent un emploi (un travail). Il est bien connu que 80 % des opportunités d’affaires proviennent à travers votre réseau. »

Les quatre premiers critères sont liés au parcours professionnel du coach-mentor. Ce sont des caractéristiques de sélection d’un coach-mentor d’affaires. Je souhaite qu’elles puissent vous éclairer dans vos choix et vos préférences.

Dans la prochaine partie, je vous offrirai le cadeau de la dernière caractéristique, d’un bon coach-mentor qui est sans doute la plus pertinente et qui relève de son attitude.