Quelles aptitudes en leadership sont déterminantes en période de bouleversement ?
Aptitudes, leadership

Quelles aptitudes en leadership sont déterminantes en période de bouleversement ?

par louisbelleau | mai 28, 2024 | Leadership

Cet article va démontrer pourquoi les aptitudes en leadership sont déterminantes en période de bouleversement.

C’est un fait que la situation économique est changeante dans la période post-pandémie. De plus, l’intégration exponentielle des technologies dans les affaires et dans nos vies personnelles et professionnelles nous éloigne de notre vision de la dernière décennie. Boomers, rien ne sera comme avant !

Durant la dernière année, on m’a souvent demandé ces questions durant mes séances de conseil privé :

Quelles aptitudes en leadership sont cruciales et qu’un leader doit-il perfectionner?

Le but étant de traverser la tempête de ces moments difficiles ? Que devrais-je faire pour réussir à triompher de toute cette adversité ?

Afin de vous aider à naviguer notre monde en constante évolution, voici les conseils que j’ai donnés.

Lorsque durant mon enfance, j’étais confronté à une difficulté, à un conflit, sensible ou pas, il n’y avait pas beaucoup de place pour les pleurs, pour les béqués bobos, pour les plaintes et la victimisation.

Mon père travaillait constamment et ma mère en avait plein les bras avec les quatre enfants. Pas de TV, d’internet, ni de cellulaire. Oui, nous n’avions rien de tout ça.

On franchisait le seuil de la porte et on devait de se débrouiller par nous-même et être imaginatif pour utiliser notre temps. C’était dans ce monde qu’on évoluait et qu’on s’éduquait.

Mes parents ont fait tout ce qu’ils pouvaient avec le peu dont ils disposaient.

Donc, dans notre maison, dans les jeux, dans les sports, il n’y avait pas de place pour pleurnicher !

Je n’ai pas eu d’autre choix que d’apprendre à contrôler mes émotions, à me déconnecter de ce que je ressentais et à gérer la plupart des situations mentalement pour me détacher de mon intérieur.

Quels sont les freins des leaders de la vielle garde – les boomers ?

Frein, intelligence émotionnelle, aptitudes, boomers

Frein, intelligence émotionnelle, aptitudes, Boomers, génération, contrôle, QI, QE, apprentissage, aptitudes

J’ai découvert que beaucoup de gens de ma génération (dont certains qui me lisent) ont été élevés avec une philosophie très similaire. Pour nous, le terme «émotionnel» est devenu synonyme de faiblesse, de manque de contrôle, voire d’enfantillage.

À tort ou à raison, quand j’étais coach de hockey, j’ai souvent dit d’un petit garçon qui pleurait sur la glace de le laisser se débrouiller. Je m’en confesse ! Désolé.

Dernièrement, accompagnant mon petit-fils au terrain de jeu, un petit gars est tombé et s’est mis à pleurer.  J’ai entendu un grand-papa de mon âge réprimander sa petite fille.  La fillette accourait pour essayer d’aider le petit garçon. Le grand-père a lancé à la fillette : « Laisse-le pleurer » !

Dès la petite école, on développe nos capacités de mémoire, d’orthographe, d’arithmétique. Les tests écrits peuvent facilement mesurer ces habiletés.

Vous le savez tous. Nos bulletins scolaires notent de cette manière. Ce sont nos capacités intellectuelles. Elles sont déterminantes puisqu’elles dictent quelles universités nous accepteront et quels chemins de carrière on nous conseillera de suivre.

Cependant, en regardant de plus près dans le continuum de l’apprentissage, nous découvrons que l’intelligence intellectuelle (QI) est moins importante l’intelligence émotionnelle (QE) pour déterminer notre succès dans la vie.

Nous connaissons tous des gens brillants sur le plan académique et pourtant socialement inaptes. Récipiendaires de baccalauréat, de maitrise ou de doctorat, certains d’eux n’ont malheureusement pas accompli grand-chose. Ce qui leur manque, c’est de développer un peu plus d’intelligence émotionnelle.

Quelle est la clé pour réussir dans la nouvelle économie?

Intelligence artificielle

Intelligence artificielle, capacités intellectuelles humaines, clé du succès, nouvelle économie, aptitudes

Au cours des années qui viennent, l’écart deviendra encore plus important avec l’avènement de l’intelligence artificielle (IA). La plupart des capacités intellectuelles humaines deviendront dévaluées, voire complètement remplacées. La clé du succès dans ce nouveau monde et cette nouvelle économie sera plus relationnelle qu’intellectuelle. En ce qui concerne les relations humaines, votre intelligence émotionnelle sera votre avantage, pas votre intelligence intellectuelle.

Donc, comme pour tout changement et transformation dans la vie, la première étape de l’amélioration est la prise de conscience. Pour améliorer votre QE, votre intelligence émotionnelle, vous devrez d’abord découvrir si vous agissez mal au travail, sans même le savoir.

La plupart des gens fonctionnent comme ils sont sans réaliser comment ils se comportent. Ils n’ont aucune idée de l’effet qu’ils ont autour d’eux. Cela est particulièrement vrai chez les personnes qui s’identifient par un titre professionnel ou celles qui sont placées dans une position de pouvoir en tant que propriétaire de l’entreprise ou leader d’une organisation. Le plus surprenant, c’est qu’ils ont un impact sur l’environnement qui les entoure sans même le réaliser.

Voici ce que je suggère à chacun de faire : effectuez une évaluation de vous-même. Nous pensons tous nous connaître et savoir comment nous nous présentons au monde. Cependant, notre perception de nous-mêmes est l’une de nos plus grandes limites.

L’effet que nous avons sur notre environnement et sur les personnes qui nous entourent pourrait être très différent de celui que nous pensons avoir.

J’ai constaté que ce que l’on est réellement est souvent très différent de l’effet que nous désirions avoir.

Avez-vous besoin de développer vos capacités émotionnelles, votre Q.E.?

Capacité émotionnelle

Capacité émotionnelle, témoignage, vie, situation, leadership, aptitudes, potentiel

Il m’est arrivé de demander à des personnes que je respectais de me révéler comment elles me percevaient. J’ai été abasourdi par ce que certaines d’entre elles m’ont dit. Il m’est arrivé d’être déconcerté. Je n’avais aucune idée de l’image que je projetais. J’ai même été surpris de constater que je me comportais d’une manière inconvenante.

Ces témoignages m’ont permis de réaliser que j’étais perçu et reçu complètement différemment de ce que j’imaginais. Oui, j’ai été blessé et sur la défensive. Aujourd’hui, je comprends qu’il est inutile de me cacher, car tôt ou tard je serai démasqué.

J’ai fini par réaliser pourquoi cela me créait des difficultés à progresser dans certaines parties de ma vie. C’est peut-être aussi votre situation !

En grandissant intérieurement, en développant notre intelligence émotionnelle, cela nous aide à se placer dans une position de leadership. Bien sûr, cela peut sembler effrayant et peut-être même dangereux, mais être plus attentif à autrui nous libère de ce qui nous retient. Nous pouvons exprimer plus facilement notre plus grand potentiel.

Et en raison de mon éducation et du contexte où mes pairs et moi devions rester un peu insensible et suivre la conformité, j’ai dû travailler beaucoup plus fort que plusieurs sur cette intelligence émotionnelle.

Ce que je peux vous dire, c’est que je m’y suis attaqué avec ardeur.

Aujourd’hui, cela est devenu l’un de mes grands avantages. Maintenant, il est beaucoup plus facile de connecter avec des gens et de les influencer positivement, de diriger et de mobiliser les autres dans l’action. À présent, je m’efforce de transmettre mes apprentissages. C’est cette motivation me tient à cœur.

Comment avoir un aperçu de votre quotient émotionnel? 

Devenir un leader au XXIe nécessite de développer une nouvelle culture au travail. Pour obtenir des résultats durables, cela passe par une compétence émotionnelle.

Maintenant, comment pouvons-nous développer ce talent. Le développement de cette capacité exige des efforts. Malheureusement, notre système d’éducation néglige cet enseignement. On trouve bien des bribes d’information çà et là, mais rien de trop structurer.

Par mes interventions, je propose un parcours personnalisé avec mes expériences de plus de 35 ans dans le monde d’affaires. Si vous souhaitez discuter de certaines avenues de développement, communiquer avec moi.

Comment évaluer vos compétences, vos aptitudes?

Pour que vous puissiez vous évaluer, je vous propose un petit défi. Voici des questions pour vous situer par rapport à vous-même. Cela vous demandera un peu de cran et d’abnégation. Osez demander à des personnes de confiance autour de vous (3 à 5) de répondre à ces 3 questions :

  • Est-ce qu’il y a des manières dont je me présente, je me comporte ou je communique qui peuvent être perçues comme négatives, déconcertantes, méprisantes, voire irrespectueuses?
  • Quels sont mes signaux non verbaux, mes expressions faciales, mon langage corporel, etc., dont je ne suis pas conscient, qui pourraient créer une impression négative ou rendre les autres mal à l’aise ?
  • Quel aspect crois-tu que je devais développer pour améliorer mes relations et mes résultats ? (mon intelligence émotionnelle, ma conscience de soi, etc.)

Que diriez-vous de commencer par vous les poser d’abord ? C’est un processus très enrichissant.  Bien sûr, il vous demande de vous imposer une bonne dose de courage.

Si vous faites partie de ceux qui sont prêts et qui passent à l’action, vous êtes le genre de personnes qu’ils me tardent de connaitre. Faites-moi signe !